X

Cellules souches: une révolution thérapeutique

Tandis que la recherche sur les cellules souches avance, le nombre de greffes couronnées de succès augmente chaque année. La recommandation et l’approche des autorités médicales ont changé. Elles se concentrent maintenant surtout sur le rôle d’éducation du médecin de manière à offrir au patient de l’information exacte et scientifiquement démontrée.

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required
    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

  • Découvrez la clinique ovo

  • Contactez-nous

    Contactez-nous

    clinique ovo montréal

    Tous les services offerts 8000, boul. Décarie,
    Montréal Qc H4P 2S4
    ovo fertilité bureau 100 & 200
    lundi au vendredi de 7h30 à 18h00
    fin de semaine sur rdv
    fertilite@cliniqueovo.com
    ovo elle bureau 600
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    elle@cliniqueovo.com
    ovo cryo Lundi au mercredi de 8h00 à 17h00
    Jeudi de 8h00 à 18h00
    Vendredi de 8h00 à 17h00
    Samedi de 9h00 à 15h00
    Rendez-vous
    Lundi au vendredi de 9h00 à 15h00
    Jeudi de 9h00 à 16h00
    Samedi de 9h00 à 14h30
    cryo@cliniqueovo.com
    ovo biosurance bureau 600
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    biosurance@cliniqueovo.com
    ovo labo bureau 600
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    labo@cliniqueovo.com
    ovo prenatal bureau 600
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    prenatal@cliniqueovo.com
    ovo r&d bureau 600
    lundi au vendredi de 7h15 à 17h00
    r-d@cliniqueovo.com

    clinique ovo rive-sud

    3141, boul. Taschereau,
    Greenfield Park Qc J4V 2H2
    ovo fertilité - certains services bureau 410
    Appelez pour connaître nos heures
    fertilite@cliniqueovo.com
    ovo prenatal - certains services bureau 420
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    prenatal@cliniqueovo.com
    ovo labo - certains services bureau 420
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    labo@cliniqueovo.com

    clinique ovo québec

    ovo prenatal - certains services 2600 Boul. Laurier, suite 295,
    Québec Qc G1V 4T3
    lundi au vendredi de 8h00 à 16h00
    prenatal@cliniqueovo.com



    clinique ovo rive-nord

    ovo prenatal - Dépistage prénatal 1000 Montée des Pionniers,
    Terrebonne QC J6V 1S8
    lundi au jeudi de 9h00 à 15h00
    prenatal@cliniqueovo.com
    Montréal et Rive-sud: t. 514.798.2000
    Québec: t. 418.425.0128
    f. 514.798.2001

INFORMER LES MÉDECINS ET LES PATIENTS

 

En 2008, l’American Congress of Obstetricians and Gynoecologists (acog) considère que : «Si un patient demande de l’information sur la mise en banque du sang de cordon ombilical, de l’information équilibrée et exacte concernant les avantages et désavantages de la conservation des cordons ombilicaux devrait être fournie.»1

 

En 2009, le Sommet Mondial sur les cellules souches, affirme que : «Les plus récents développements et études pré-cliniques d’intérêt supportent l’argument selon lequel les parents devraient être autorisés à prendre une décision éclairée face au choix d’’entreposer ou non le sang de cordon de leur enfant 2.» (world stem cell summit 2009 – stem cell banking – the growth of public and private cord blood banks).

QU’EST-CE QUE LES CELLULES SOUCHES?

 

Les cellules souches sont les cellules « maître » du corps qui se régénèrent et deviennent les cellules qui forment tous les tissus, organes et systèmes du corps humain. Les cellules souches ont deux principales propriétés :

 

  • Elles peuvent donner naissance à des types de cellules spécialisées telles que les cellules sanguines, cardiaques, nerveuses ou hépatiques.
  • Elles sont capables de se renouveler par division cellulaire. Chaque nouvelle cellule a le potentiel de demeurer une cellule souche, ou de devenir un autre type de cellule dotée d’une fonction plus spécialisée, telle qu’une cellule musculaire, du sang, du cerveau.

 

 

Il existe 3 types de cellules souches

 

  • Cellules souches embryonnaires;
  • Cellules souches adultes : se trouvent dans le sang, la moelle osseuse, le foie, les reins, la cornée, la pulpe dentaire, le cerveau, la peau, les muscles, les glandes salivaires, les testicules… ;
  • Cellules souches fetales (sang de cordon, cordon ombilical et placenta).

APPLICATIONS DES CELLULES SOUCHES AU FIL DU TEMPS

 

Histoire des greffes de sang de cordon

  • 1970 – Un garçon de 16 ans, atteint de leucémie aiguë lymphoblastique (lla), a reçu des unités de sang de cordon provenant de 8 différents donneurs non apparentés n’ayant été testés pour aucune compatibilité des HLA. – Ende M, Ende N. Hematopoietic transplantation by means of fetal (cord) blood. Virginia Med Monthly 1972;99:276–80.3
  • 1988 – Un garçon de 5 ans est « guéri » de l’anémie de Fanconi après avoir reçu du sang de sa jeune soeur- Gluckman et al 1989.
  • 1992 – Programme de sang placentaire de New York – New York placental blood program.
  • 1996 – Premières banques de sang de cordon ombilical à New York, Milan, Dusseldorf, Royaume-Uni.
  • 1996 – Alberta Cord Blood Bank devient la première banque publique de sang de cordon ombilical au Canada.

 

Combien de greffes ont été effectuées?

Depuis la première transplantation réussi en 1998, environ 20 000 greffes ont été effectuées au total selon le Stem Cell Summit Report en 2009. Actuellement, environ 3000 greffes sont réalisées chaque année. Ainsi, la greffe de sang de cordon est devenue un standard médical. 4

 

Greffes allogéniques de cellules souches hématopoïetiques (moelle osseuse, sang périphérique, cordon ombilical)

 

Les indications actuelles de greffes allogéniques sont nombreuses4. Voir la liste 1.

 

Références:

 

  1. Leucémie myéloïde aiguë
  2. Leucémie aiguë lymphoblastique
  3. Leucémie myéloïde chronique
  4. Leucémie lymphoïde chronique
  5. Désordres myéloprolifératifs
  6. Syndromes myélodysplasiques
  7. Myélomes multiples
  8. Lymphome non-hodgkinien
  9. Maladie de Hodgkin
  10. Insuffisance médullaire
  11. Érythroblastopénie
  12. Hémoglobinurie paroxystique nocturne
  13. Anémie de Fanconi
  14. Thalassémie majeure
  15. Drépanocytose (anémie falciforme)
  16. Immunodéficience sévère combinée
  17. Syndrome de Wiskott-Aldrich
  18. Lymphohistiocytose hémophagocytaire
  19. Erreurs innées du métabolisme (par exemple, mucopolysaccharidose, maladie de Gaucher, leucodystrophies métachromatiques et adrénoleucodystrophies)

Greffes autologues de cellules souches hématopoïetiques

À ce jour, 206 greffes autologues ont déjà été effectuées à travers le monde. Le graphique ci-dessous montre la distribution des greffes autologues au fil des
années, de 1998 à aujourd’hui, parmi lesquelles 150 furent exécutées lors des deux dernières années.5
Voir la liste 2 des indications pour les greffes autologues.

 

Références:

 

  1. Myélome multiple
  2. Lymphome non-hodgkinien
  3. Maladie de Hodgkin
  4. Leucémie myéloïde aiguë
  5. Tumeurs des cellules germinales
  6. Maladies auto-immunes – Lupus érythémateux disséminé (LED), sclérodermie systémique
  7. Amylose

 

Figure 2 : Distribution des greffes autologues depuis 1998

 

 

Quelle est la probabilité qu’une personne utilise les cellules souches prélevées à la naissance?

La probabilité qu’une personne ait recours à une greffe de cellules souches au cours de sa vie a été estimée en 2008 par Nietfeld à 1 sur 435, soit 0,23%.6
De plus, la probabilité de recourir à une greffe de cellules souches provenant de soi-même (greffe «autologue») ou d’un donneur (greffe «allogénique »), était estimée à 1 sur 217, soit 0,46% en 2008. Cette probabilité augemente régulièrement car les indications sont de plus en plus nombreuses.6-7

 

 

La thérapie par les cellules souches et la médecine régénérative

La médecine régénérative est une branche de la biomédecine qui croît rapidement et cherche à créer des tissus et organes substituts pour le corps humain, pour réparer ou remplacer ceux dont la fonction est perdue en raison d’une maladie, d’une blessure, du vieillissement ou d’une anomalie congénitale.

L’AVENIR DES CELLULES SOUCHES?

 

Cellules souches et la pathologie neurologique

PARALYSIE CÉRÉBRALE – Plus de 124 cas d’enfants diagnostiqués avec une paralysie cérébrale et traités avec leurs propres cellules souches ont été recensés.

 

L’intérêt grandit envers le sang de cordon en tant que traitement potentiel pour les lésions cérébrales. L’Université de Duke rapporte que certains enfants ayant suivi une auto transfusion de cellules souches afin de traiter leur lésion cérébrale, ont développé davantage d’habiletés qu’ils ne l’auraient fait sans ce traitement. La plupart des cas traités, ont été réalisés par Dr. Joanne Kutzberg, a l’Université de Duke.8

 

En février 2010, un premier essai clinique approuvé par la FDA visant à évaluer l’efficacité de la thérapie avec les cellules souches de sang de cordon pour la paralysie cérébrale a été annoncé par le Collège Médical de Georgie avec Dr. James Carroll.9

 

MALADIE DÉGÉNÉRATIVES – Un premier essai clinique couronné de succès chez les patients atteints de sclérose en plaque a été effectué par des scientifiques britanniques et publié en début d’année 2010. Il s’agit d’un essai clinique mené sur seulement 21 patients, mais qui, redonne espoir.10

 

MALADIE DE PARKINSON – Il existe des perspectives de thérapie par les cellules souches adultes pour remplacer les neurones à dopamine dans la maladie de Parkinson.

 

Des thérapies basées sur les cellules souches offrent pour la première fois la possibilité de développer un traitement régénérateur pour un grand nombre de patients atteints de cette pathologie.11

 

CELLUES SOUCHES ET DIABÈTE – La première étude à évaluer la possibilité d’utiliser les cellules souches pour former des cellules productives d’insuline a été effectuée par l’équipe du Dr. Michael J. Haller de Shands Hospital, université de Floride, et publiée en juin 2007 par Association Américaine de Diabète.12-13 Basé sur les résultats obtenus aux États-Unis, un deuxième essai clinique a été approuvé en Allemagne.

 

Cellules souches et maladies cardiaques

Des études récentes montrent l’habileté des cellules souches à régénérer le tissu cardiaque endommagé après un infarctus du myocarde ou leur possibilité d’aider à construire des valves de cœur humain. Un essai clinique très intéressant a été effectué par le Centre Hospitalier de L’Université de Montréal, afin d’évaluer l’efficacité des cellules souches adultes chez les patients souffrant de maladies cardiaque ischémique.14

 

Cellules souches et transplantation d’organes
En Espagne, des chirurgiens ont réalisé la première transplantation au monde d’un organe entier obtenu par génie tissulaire en utilisant une trachée formée grâce aux cellules souches du patient. Ainsi cette technologie révolutionnaire permet pour la première fois des transplantations tissulaires sans la nécessité d’utiliser des médicaments anti-rejet.15

 

Une seconde transplantation d’une trachée reconstruite à l’aide de cellules souches a été réalisée en 2010. Le receveur était un jeune britanique de 10 ans.16

 

Cellules souches et maladies auto-immunes

Une étude observationnelle publiée en 2009 du European Group for Blood and Marrow Transplantation (EBMT) a montré que les greffes autologues de cellules souches hématopoïétiques peuvent induire des rémissions soutenues chez les patients atteints de maladies auto-immunes, telles que la maladie de Crohn, l’arthrite rhumatoïde, etc.17

 

Thérapie par les cellules souches et réparation des os

Des chirurgiens britanniques ouvrent la voie avec une nouvelle technique utilisant les cellules souches pour réparer les os endommagés. Cette procédure pourrait devenir une alternative thérapeutique pour des milliers de personnes necessitant une prothèse de hanche.18

LES DIFFÉRENTS CHOIX DES FUTURS PARENTS

 

Quelle information dois-je fournir à mon patient ?

Après la naissance, le sang de cordon peut être détruit, donné à une banque publique à un laboratoire de recherche ou être entreposé dans une banque familiale.

 

Le don à une banque publique ou l’entreposage pour usage privé reste une décision personnelle revenant aux parents, qui doivent recevoir une information complète juste et adéquate.

 

La banque publique

Actuellement, Héma Québec dispose d’une banque publique de sang de cordon acceptant des dons de sang de cordon provenant de bébés nés au Québec. Vous trouverez plus d’informations sur le site Web d’Héma-Québec.19

 

Les banques publiques entreposent les échantillons en vue d’être utilisés comme traitement chez un receveur ou à des fins de recherche scientifique.

 

Les greffes sont anonymes et aucune information sur l’identité du bébé ou de la mère n’est retenue ou divulguée.

 

L’échantillon de sang de cordon devient la propriété de la banque publique.

 

La banque familiale
Lorsqu’une patiente fait appel au service d’une banque familiale, l’échantillon de sang de cordon demeure la propriété des parents. La famille détient alors un contrôle absolu quant à l’utilisation de leur propre échantillon de sang de cordon.

 

L’enfant ou un autre membre de la famille pourraient en bénéficier. Il y a moins de complications de maladies du greffon contre l’hôte lorsque le sang de cordon provient d’une source apparentée.

 

Il existe des frais de service (pouvant varier entre 1000$ et 1200$), couvrant l’extraction et la cryopréservation des cellules souches, puis des frais d’entreposage annuels (variant entre 120$ et 150$).

LÉGISLATION POUR ENCOURAGER L’ÉDUCATION SUR LE SANG DE CORDON

 

Aux États-Unis, 20 États ont adopté une loi supportant l’éducation des parents à propos du sang de cordon. La population de ces États représente 68% de la population totale des États-Unis. Cette loi vise à encourager le corps médical américain à éduquer les futurs parents à propos des différentes options de mise en banque des cellules souches du sang de cordon. Ces informations doivent être mentionnées suffisamment tôt lors de la grossesse afin de permettre aux parents de prendre une décision réfléchie.20-21