X

Ostéopathie

L’ostéopathie consiste à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d’en altérer l’état de santé.

Toutes les parties du corps étant reliées entre elles par l’intermédiaire des tissus organiques qui le composent, celui-ci constitue une unité fonctionnelle indissociable. Dès qu’une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela a un impact sur le fonctionnement de structures situées à distance, par le biais de ces corrélations tissulaires.

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

img_osteopathie_1

OSTÉOPATHIE ET GROSSESSE

Les femmes enceintes qui consultent en ostéopathie le font généralement lors du deuxième et du troisième trimestre de grossesse. Les raisons de consultations sont variables :

  1. Soulager les maux de dos.
  2. Calmer les nausées et les vomissements.
  3. Apaiser les douleurs liées aux hémorroïdes.
  4. Amoindrir les gonflements des mains et des jambes.
  5. Faire adopter au bébé une position plus confortable pour la maman.
  6. Atténuer une sciatique en fin de grossesse.
  7. Améliorer la capacité respiratoire.
  8. Soulager les remontées acides et maux d’estomac.
  9. Atténuer les contractions.
  10. Détendre le périnée afin d’éviter une épisiotomie.
  11. Corriger votre posture.
  12. Vous libérer de toutes les douleurs ligamentaires.

Mentionnons qu’une séance d’ostéopathie débute habituellement par une courte discussion sur l’état actuel de santé et les raisons qui poussent la femme enceinte à consulter. Lors d’une première rencontre, un questionnaire de santé général et spécifique est rempli. Ensuite, l’ostéopathe fait une évaluation (debout, assise et/ou couchée) afin de déterminer quels segments corporels nécessitent un traitement. Celui-ci consiste en des manipulations douces, subtiles et sans douleur, lesquelles permettent la libération des tensions présentes.

OSTÉOPATHIE ET ACCOUCHEMENT

L’accouchement n’est pas toujours une partie de plaisir et l’ostéopathie permet de faciliter ces étapes cruciales. Pour cela, l’ostéopathe va s’attacher à redonner de la mobilité à quelques zones en particulier :

  1. le bassin et l’ensemble des articulations qui le composent à savoir :
    • la charnière lombo-sacrée (articulation entre la cinquième vertèbre lombaire et le sacrum) ;
    • les articulations sacro-iliaques (entre le sacrum et les os iliaques, de chaque côté) ;
    • la symphyse pubienne (qui n’est pas une véritable articulation, mais dont la souplesse est essentielle) ;
    • l’articulation sacro-coccygienne (qui articule le sacrum avec le coccyx) ;
  2. le rachis ;
  3. les muscles situés en périphérie de ces deux structures osseuses ;
  4. le diaphragme.

 

OSTÉOPATHIE ET POST-PARTUM

L’ostéopathie présente également un grand intérêt après l’accouchement. Les pressions exercées lors de l’expulsion de l’enfant peuvent forcer sur le bassin de la mère, même lorsque tout se passe bien. Après l’accouchement, certaines femmes souffrent de douleurs lombaires et de douleurs au bassin (coccyx, pubis, sacro-iliaque…). Les séances d’ostéopathie permettent donc de :

  1. préparer à la rééducation du périnée en rééquilibrant les structures qui ont pu être perturbées lors de l’accouchement (périnée, bassin, coccyx…) ;
  2. régler les problèmes d’incontinence urinaire ;
  3. aider à la descente d’organes du petit bassin ;
  4. assouplir les cicatrices ;
  5. dépasser le « baby-blues » s’il existe.

Il est également fondamental de travailler la colonne lombaire chez les femmes qui ont eu une péridurale. En effet, la piqûre va créer, dans plus de 80 % des cas, une fixation de la dure-mère au niveau vertébral. Les symptômes les plus courants consécutifs à une péridurale sont des douleurs lombaires et des migraines (maux de tête).

OSTÉOPATHIE ET NOUVEAU-NÉS

Dès la naissance, les bébés peuvent souffrir de nombreux maux. Ils sont parfois causés par un accouchement long et difficile. Et, même si l’on y pense moins souvent, la grossesse a pu également être source d’inconfort pour l’enfant. À cause d’une mauvaise position dans le bassin de la mère, d’un espace de croissance trop étroit, de la présentation par le siège, le bébé souffre de forts points de pression. Les parents ne peuvent pas tout voir. Le corps compense et adopte de mauvaises postures pour masquer les dysfonctionnements. Par une observation fine et approfondie, l’ostéopathe peut détecter des problèmes mineurs, anticipant leur aggravation ou leur installation dans la durée. C’est pourquoi tous les nouveau-nés sont les bienvenus chez l’ostéopathe pour une visite de prévention. L’ostéopathie traite plusieurs conditions chez le nourrisson et l’enfant. Voici les plus fréquentes :

  1. Traitement crânien et autres : pour lui faire du bien et détendre certaines tensions provenant de sa vie intra-utérine et de sa naissance ;
  2. Naissance difficile : forceps, ventouse, peur…
  3. Le bébé pleure et est irritable ;
  4. L’allaitement est difficile: régurgitation, difficulté à téter ou à prendre un des deux seins, blesse le sein de maman…
  5. Coliques, ballonnements, constipation ;
  6. Sommeil perturbé ;
  7. Le nourrisson a de la difficulté à tourner sa tête d’un côté (torticolis) ;
  8. Asymétrie du crâne ;
  9. Trouble du développement moteur ;
  10. Apathie (consultez aussi un médecin).