X

Donneuses connues

Le couple receveur peut trouver une donneuse dans son entourage pour faire tout le processus à la clinique ovo. Cette donneuse doit avoir 35 ans ou moins et répondre aux autres critères pour être donneuse. Les critères de sélection ont pour but de préserver la santé et la sécurité de la donneuse et de tout enfant issu du don, ainsi que d’assurer un taux de succès adéquat.

Les traitements sont couverts par la RAMQ si la donneuse et la receveuse ont toutes les deux des cartes d’assurance-maladie du Québec. Pour la receveuse, le traitement compte comme un essai de fécondation in-vitro.

 

ÉTAPES DU PROCESSUS

 

1. Consultation avec un médecin

RECEVEURS : le médecin note l’historique médical ainsi que l’historique en fertilité du couple receveur et prescrit les analyses nécessaires.
 
DONNEUSE : Le médecin note son historique médical et reproductif, lui explique les détails du processus et, si elle semble éligible, lui prescrit les analyses nécessaires. Une infirmière rencontre ensuite la donneuse potentielle pour remplir un questionnaire sur ses antécédents médicaux et génétiques.

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

2. Analyses
Suite à la consultation, toutes les personnes impliquées doivent faire les tests demandés par le médecin. La plupart des tests peuvent être faits dans le réseau public, mais certains doivent être faits à la clinique ovo ou un autre établissement spécialisé en fertilité.

 
RECEVEURS :
Bilan préconceptionnel et pré-don : un bilan sanguin et gynécologique standard est prescrit pour la receveuse et un bilan sanguin est prescrit pour son conjoint masculin (si applicable). Ces tests ont pour but d’assurer que le couple n’est pas porteur de maladies infectieuses qui pourraient être transmises ou poser un danger pour une grossesse.

Échographie pelvienne : une échographie est prescrite à la receveuse pour évaluer son utérus et ses ovaires et s’assurer qu’aucune anomalie n’est présente. Il est possible que d’autres tests plus spécifiques soient prescrits dans le même but, selon l’historique de la receveuse et les résultats de son échographie.
 
Spermogramme : le conjoint de la receveuse (si applicable) recevra une requête pour un spermogramme afin d’évaluer la qualité de son sperme. D’autres analyses ou une consultation en urologie peuvent être demandées selon les résultats et l’historique du patient.
 
SI LA RECEVEUSE A 43 ANS OU PLUS, OU SI ELLE EST ATTEINTE D’UNE CONDITION NÉCESSITANT UNE ÉVALUATION…
 
Bilan métabolique : un bilan sanguin supplémentaire pour évaluer le métabolisme sera prescrit.
 
Électrocardiogramme : un électrocardiogramme peut être prescrit pour s’assurer qu’aucune anomalie cardiaque ou de tension artérielle n’est présente.
 
Mammographie : une mammographie est recommandée, mais non obligatoire pour toutes les patientes de 43 ans et plus. Elle peut être demandée en cas d’historique familial de cancer du sein ou selon la situation de la patiente.
 
Consultation en médecine interne obstétrique : une consultation en médecine interne obstétrique de garde (MOG ou MIGO) doit être faite pour toutes les patientes de 43 ans et plus ainsi que pour toutes les patientes qui présentent une indication médicale pour ce type d’évaluation. Il s’agit d’une consultation pour évaluer la santé globale de la receveuse en vue d’une grossesse et pour discuter de tout risque supplémentaire pour une grossesse éventuelle.

 
DONNEUSE :
Bilan préconceptionnel et pré-don : un bilan sanguin et gynécologique standard est prescrit pour la donneuse. Ces tests ont pour but d’assurer que la donneuse n’est pas porteuse de maladies infectieuses qui pourraient être transmises pendant le traitement.
 
Bilan de réserve ovarienne : ce bilan inclus une échographie et des tests hormonaux. Ceux-ci doivent être faits en début de cycle menstruel pour évaluer la fertilité de la donneuse et confirmer qu’elle est une bonne candidate à la stimulation ovarienne.
 
Bilan génétique : des tests génétiques peuvent être prescrits à la donneuse selon son historique et les préférences du couple receveur. En cas de test positif ou d’historique familial ou personnel d’anomalie génétique, une consultation en génétique est demandée.

img_cryo_3

3. Consultation psychologique
Toutes les personnes impliquées dans le traitement doivent obligatoirement rencontrer une psychologue spécialisée en fertilité. Le but de cette rencontre est de discuter des implications du traitement, d’évaluer la capacité de chaque personne à donner un consentement libre et éclairé et de discuter de la relation future entre la donneuse et le couple receveur. Dans certains cas, une évaluation plus poussée peut être demandée.

4. Suivi avec le médecin
Une fois toutes les analyses complétées, le couple receveur et la donneuse revoient le médecin pour discuter des résultats, confirmer l’éligibilité de la donneuse et du couple receveur au programme de don d’ovules et obtenir des prescriptions pour le traitement.

5. Rencontre avec une infirmière spécialisée
Suite à la rencontre avec le médecin et dès que le dossier est complet et que le couple receveur et la donneuse sont prêts à procéder, une rencontre avec une infirmière spécialisée en don d’ovules a lieu. Celle-ci remet les protocoles de traitement et explique les détails du processus. Elle calcule les dates du traitement selon les protocoles prescrits et les cycles menstruels de la donneuse et de la receveuse. De plus, des formulaires de consentements sont signés et des réponses sont données à toutes les questions restantes. Cette infirmière assure ensuite le suivi du dossier pendant tout le traitement.

6. Traitement
RECEVEUSE : des médicaments sont administrés à la receveuse dans le but de préparer son endomètre à recevoir un transfert d’embryon. Cette préparation peut différer selon le dossier de la patiente et si elle a des cycles menstruels ou non. L’absence de cycle menstruel causée par la ménopause ou l’absence d’ovaires n’est pas normalement problématique.
 
DONNEUSE : la donneuse reçoit normalement des médicaments dans le but de stimuler la croissance de ses follicules. Ces médicaments sont généralement administrés par injection sous-cutanée. Dans la dernière semaine du traitement, des échographies sont faites à la clinique ovo environ tous les 2 jours, mais les dates varient selon la réponse à la stimulation. Le traitement se termine par un prélèvement d’ovules sous anesthésie locale et sédation intraveineuse. La procédure dure environ 15 à 30 minutes et la donneuse reste ensuite sous observation pendant environ une heure.

6. Fertilisation, transfert et test de grossesse
Suite au prélèvement d’ovules, tous les ovules matures obtenus sont fertilisés avec le sperme du conjoint ou celui d’un donneur (selon la situation). Les embryons se développent dans notre laboratoire pendant 2 à 5 jours et un transfert d’embryon est alors effectué. Sauf dans certaines situations exceptionnelles, un seul embryon est transféré dans l’utérus de la receveuse. S’il y a plusieurs embryons de bonne qualité, les embryons supplémentaires peuvent être congelés pour une utilisation future en cas d’échec ou pour une deuxième grossesse. Un test de grossesse sanguin est effectué 2 semaines plus tard.

Il est impossible de garantir que les embryons se développeront normalement et qu’un transfert d’embryon aura lieu. Il est également impossible de garantir qu’une grossesse sera obtenue suite au traitement.