X

Devenir donneuse d’ovule

Vous êtes sensibilisé au problème de l’infertilité féminine et vous aimeriez devenir donneuse d’ovule ? Ceci est un acte très généreux de votre part.

Le don d’ovule est gratuit, cela signifie que vous faites un don et que vous ne recevrez pas de contrepartie financière pour votre acte. Il existe deux façons de donner ses ovules. Il peut s’agir d’un don anonyme, c’est-à-dire que la donneuse décide de faire dons de ses ovules à une personne qu’elle ne connait pas. Ou bien, il peut s’agir d’un don dirigé, c’est-à-dire que la donneuse et la receveuse se connaissent.

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

La donneuse doit avoir 35 ans et moins. Dans certains cas exceptionnels (exemple : liens parentés), la donneuse peut avoir 36 ou 37 ans, si sa réserve ovarienne est excellente, mais aucune donneuse de 38 ans et plus ne sera acceptée.
 
La donneuse doit avoir un IMC en dessous de 35.
 
La donneuse et la receveuse doivent d’abord consulter un médecin pour qu’il puisse obtenir toutes les informations concernant leur historique médical. Il pourra alors donner les prescriptions des tests à effectuer. La plupart des tests peuvent être fait en centre hospitalier, mais il faut prévoir des frais pour la réserve ovarienne et la rencontre avec la psychologue. Une fois tous les tests effectués, il faudra reprendre RDV avec le médecin afin de confirmer l’éligibilité de la donneuse et de prescrire les protocoles choisis.
 
Une fois le dossier complet, il faudra organiser une rencontre avec une infirmière du don d’ovule pour obtenir les explications des protocoles et le calcul des dates du traitement. Le traitement dure 4 à 8 semaines, selon les cycles menstruels et protocoles prescrits.

Les traitements sont couverts par la RAMQ. Toutefois, la donneuse et la receveuse doivent toutes deux avoir des cartes de la RAMQ. De plus, pour que le traitement soit couvert, la receveuse ne doit pas avoir déjà effectué ses trois cycles de FIV remboursés.