X

Don d’embryon

Lorsqu’un couple a réalisé son projet parental et qu’il lui reste des embryons congelés, plusieurs choix s’offrent à lui :

1. Autoriser la destruction des embryons

2. Céder les embryons pour l’amélioration des techniques de la procréation assistée

3. Céder les embryons pour l’apprentissage des techniques de la procréation assistée (formation des embryologistes)

4. Céder les embryons pour un projet de recherche spécifique, pour lequel l’objectif est précisé dans un autre consentement spécifique à cette recherche

OU

Donner les embryons de façon anonyme, ou les diriger vers un autre couple.

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

DON D’EMBRYONS

 

Le don d’embryons à ovo fertilité répond à un besoin des couples ayant une indication médicale de recevoir un tel don ainsi qu’aux besoins des couples désirant faire un don de leurs embryons surnuméraires.

 

En conformité avec les lois en vigueur sur la procréation médicalement assistée et en considérant les implications éthiques liées, le programme est basé sur le principe de l’altruisme et de la protection de la santé physique et psychologique des donneurs d’embryons et des enfants à naître. Les embryons étant une ressource limitée, le programme de don d’embryon doit être basé sur un principe d’équité.

 

ovo fertilité reconnaît que le don d’embryon a des implications éthiques et sociales complexes et que toute décision en lien avec cette pratique doit être prise en considération. Par contre, en tant que clinique médicale de fertilité, ovo fertilité reconnaît également les limites de sa pratique. Une équipe spécifique de médecins est ainsi chargée de gérer la pratique du don d’embryon. Cette équipe est la même que l’équipe qui gère le don d’ovules.

ÉQUIPE SPÉCIFIQUE

 

Tout dossier de don d’embryon doit être approuvé par l’équipe en charge du département avec la collaboration du conseil médical au besoin.

NOMBRE D’EMBRYONS TRANSFÉRÉS

 

Le nombre d’embryons transférés est déterminé selon les politiques générales de la clinique. Le transfert d’embryon unique est favorisé, mais le transfert de deux embryons peut être envisagé. En cas de transfert de plus d’un embryon, les informations adéquates concernant les risques, les taux de succès, et les alternatives doivent être présentées aux receveurs. Les historiques médicaux du couple donneur et du couple receveur doivent être pris en considération.

PROCÉDURES

 

1. Pré-traitement
Receveurs : Tout couple receveur intéressé doit rencontrer un médecin pour discuter du projet et être inscrit sur la liste d’attente.
 
Donneurs : Tout couple intéressé pour donner ses embryons doit être rencontré par un médecin pour discuter de leur situation et obtenir les informations pertinentes. Des questionnaires sur les facteurs de risques pour les maladies infectieuses et génétiques sont remplis avec l’infirmière coordonnatrice.
 
 
2. Évaluation
Receveurs : Une évaluation complète du dossier est faite par un des médecins en charge du programme de don d’embryons pour s’assurer que le couple répond aux critères d’inclusion du programme. Les analyses nécessaires sont les mêmes que pour un couple receveur de don d’ovules.
 
Donneurs : Une évaluation complète du couple de parents d’intention doit être faite et tous les consentements doivent être signés avant de débuter un traitement. Toutes les analyses et rencontres nécessaires sont sans frais pour les donneurs.
 
 
3. Traitement
Une rencontre avec une infirmière coordonnatrice doit avoir lieu avant le début de la médication.
 
Lors des échographies et autres rendez-vous, le médecin de garde prend les décisions quant au traitement. Une infirmière rencontre les patients pour expliquer les directives du médecin et planifier les rendez-vous d’échographies de suivi.
 

img_cryo_analyses

COÛTS

 
L’acte du transfert d’embryon, les frais liés aux tests post-quarantaine, aux tests génétiques et à l’évaluation psychologique sont défrayés par les couples receveurs à travers un montant fixe pour le programme.
 
Les frais liés aux tests post-quarantaine, aux tests génétiques et à l’évaluation psychologique sont défrayés par les couples receveurs à travers un montant fixe pour le programme.