X

Préservation de la fertilité (sperme)

La congélation du sperme est une technique assez simple pour le patient. On recueille le sperme par auto-masturbation. Le laboratoire l’analyse ensuite et le traite afin de pouvoir le congeler de façon efficace. Si le patient a une condition l’empêchant d’avoir une éjaculation ou a un diagnostic d’infertilité, il sera alors possible de procéder chirurgicalement à la collecte des spermatozoïdes. La première option est d’aller ponctionner le sperme directement dans l’épididyme (ponction transcutanée épididymaire appelée PESA). La deuxième est une ponction directement dans le testicule (extraction du sperme testiculaire appelée TESE).

Pour plus d’informations, veuillez visiter les sites web d’oncofertilité:
CKN: Cancer Knowledge Network
Oncofertility Consortium
Fertile Future

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

Anatomie de physiologie de l’appareil reproducteur de l’homme
Anatomie_physiologie_appareil_reproducteur_masculin
Image © Dr. J. Herrero Garcia, provided by EMD Serono, Canada

 

 

Pathologie des testicules et du canal séminal
Pathologie_testicules_canal_seminal
Image © Dr. J. Herrero Garcia, provided by EMD Serono, Canada

RAISON MÉDICALE

La prise en charge de diverses maladies nécessite l’utilisation de traitements potentiellement toxiques pour le système reproducteur. Les personnes atteintes de cancer sont particulièrement concernées par cette problématique : les chimiothérapies anti tumorales, la radiothérapie ou encore la chirurgie pelvienne peuvent en effet, à des degrés divers, être à l’origine d’altérations de la gamétogenèse (mécanisme biologique conduisant à la formation des ovocytes et des spermatozoïdes), du fonctionnement des ovaires et des testicules ou encore de la sexualité.

 

Le programme de préservation de la fertilité a pris un essor important à la clinique ovo. Nous sommes fiers de constater que de plus en plus d’oncologues nous réfèrent leurs patients en vue de préserver leurs gamètes avant de recevoir une chimiothérapie, et ainsi avoir la possibilité de donner la vie après leur guérison.

 

Quand doit-on procéder à la préservation de la fertilité ?
Il est recommandé d’entamer la procédure de préservation de la fertilité avant d’entamer les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et/ou d’intervention chirurgicale dans le but de conserver des spermatozoïdes ou des ovules d’une meilleure qualité.

LES DÉMARCHES DE PRÉSERVATION DU SPERME

Comment se déroule le prélèvement de sperme ?
Tout patient souhaitant préserver sa fertilité doit prendre rendez-vous avec notre équipe d’ovo cryo qui lui expliquera la démarche à suivre et lui offrira le soutien nécessaire.

 

Consultation préalable
Lors du rendez-vous à la clinique, le patient pourra bénéficier d’informations sur les modalités de conservation et d’utilisation de son sperme. Un consentement précisant les modalités de cette conservation devra être signé par le patient. Nous lui demanderons alors d’effectuer des examens sérologiques (Hépatite B, C, VIH, Syphilis) préalablement à la congélation.

 

Réalisation du prélèvement de sperme
Le sperme est recueilli par auto-masturbation dans une salle prévue à cette fin, puis acheminé au laboratoire. Lorsque les délais le permettent, il est recommandé de respecter auparavant un délai d’abstinence sexuelle de 2 à 3 jours. Il est recommandé de pouvoir réaliser plusieurs recueils de sperme pour constituer un stock suffisant si toutefois les délais de mise en œuvre du traitement le permettent.
En cas d’impossibilité de prélèvement de sperme ou dans certains cas particuliers (atteinte de la moelle épinière, paraplégie, masturbation non effective), des techniques d’aide au recueil de sperme telles que le vibromassage ou l’électrostimulation peuvent être proposées.

 

img_cryo_preservation

Analyse du prélèvement
Le prélèvement est analysé pour vérifier différents paramètres : volume de l’échantillon, concentration du sperme, morphologie normale et mobilité des spermatozoïdes. Une analyse sérologique est également nécessaire avant de pouvoir congeler l’échantillon.
 
Suite à l’analyse, si la qualité de l’échantillon est jugée insatisfaisante, il se peut qu’il soit nécessaire de recueillir un deuxième échantillon de manière à optimiser les chances de réussite de la congélation.

 

Congélation de l’échantillon
Le prélèvement recueillis est préparé et soumis à un traitement avec des agents cryoprotecteurs avant d’être conditionné dans des paillettes. On procède ensuite à sa congélation en respectant un processus de diminution progressive de la température jusqu’à -196°C (température à laquelle cessent toutes les fonctions biologiques connues de la cellule). Finalement, l’échantillon sera conservé dans de l’azote liquide et stocké en toute sécurité jusqu’à son utilisation. Une fois congelé, le sperme peut être conservé aussi longtemps que le patient le désire, sans altération du pouvoir fécondant.
 
Chaque année le patient doit renouveler son souhait de poursuivre ou non la conservation de ses échantillons. À tout moment, le patient peut demander par écrit à mettre fin à la conservation. Les produits conservés seront par conséquent détruits ou si le patient y consent, utilisés dans un cadre de recherche.