X

De l'information supplémentaire

Afin de proposer à nos patients des solutions toujours plus adaptées à leur besoin, l’amélioration continue des traitements et des technologies est au cœur des préoccupations de la clinique ovo.

Tous nos médecins contribuent régulièrement à l’avancée de la recherche grâce à la publication d’articles et de résultats d’études cliniques dans des revues scientifiques internationalement reconnues. Ils sont également impliqués dans la formation continue des fellows et supervisent ainsi le développement de leurs compétences de clinique, de recherche et d’enseignement.

 

  • Académie

  • Demande d’information (Accueil)

    Fields marked with an * are required

    Choisissez le département qui vous intéresse

    Insérez vos informations svp

L’objectif principal de ce congrès est de rassembler plusieurs professionnels de différentes disciplines, jusque là peu habitués à travailler conjointement, dans le but de transférer de nouvelles technologies.

 

ovo académie et les JTA organisent les XXXIIe Journées de Techniques Avancées en Guadeloupe. Soyez des nôtres du 13 au 17 janvier 2017.

POUR PLUS D’INFORMATION

Des séances d’enseignement de groupe sont disponibles pour comprendre votre protocole spécifique et échanger votre expérience personnelle avec d’autres patients.

 

Pour les patientes qui le désirent, une formation individuelle est également disponible pour l’automédication afin de vous enseigner à réaliser vos injections dans le confort de votre maison et de vous donner des conseils utiles pour les traitements.

En savoir plus

S’appuyant sur leur expérience, la clinique ovo et ovo r&d proposent des ateliers de formations aux professionnels, entreprises du médicament et agences de santé publique impliqués dans la réalisation d’études cliniques qui souhaitent assurer le respect et la sécurité des patients dans tous leurs projets de recherche clinique et mettre en place des standards de qualité exceptionnels afin d’obtenir les certifications de conformité de Santé Canada.

 

Ces ateliers de formation professionnelle vous offrent la possibilité de perfectionner vos équipes sur des sujets précis tels que les pratiques règlementaires, la gestion de projet, le respect des bonnes pratiques cliniques et de principes éthiques dans la recherche

En savoir plus

Toute patiente en âge de procréer avec un diagnostic récent de cancer doit être informée du risque d’infertilité secondaire au traitement anticancéreux, et doit être référée à un spécialiste en endocrinologie de la reproduction, avant l’initiation des traitements, pour une consultation d’oncofertilité dans le but de discuter d’un éventuel recours à des techniques de préservation de la fertilité.

 

En savoir plus

Le désir tardif d’avoir un enfant est un phénomène courant dans notre société. Comme gynécologues, nous nous devons de continuer à propager le message que la fertilité diminue progressivement avec l’âge, et ceci à cause d’une diminution quantitative et qualitative de la réserve ovarienne.

 

Plusieurs femmes et couples sont incapables ou ne désirent pas réaliser un projet familial à un âge relativement jeune. La préservation de fertilité par vitrification des ovules peut s’avérer une option intéressante dans ces cas.

En savoir plus

Caractérisé par une dysgénésie ovarienne associée à un nombre variable d’anomalies extra-gonadiques, le syndrome de Turner (ST) nécessite une prise en charge multidisciplinaire afin d’optimiser les soins.

 

La prise en charge dès l’enfance et l’adolescence des femmes avec ST permet la compensation précoce de l’hypogonadisme.

En savoir plus

L’obésité est un facteur de risque méconnu dans les problèmes de conception. Au Canada, les estimations les plus récentes indiquent que 24.3% des hommes et 23.8% des femmes sont obèses. Ce sont les femmes entre 20 et 39 ans qui démontrent la plus forte augmentation.

En savoir plus

Depuis la première transplantation réussi en 1998, environ 20 000 greffes ont été effectuées au total selon le Stem Cell Summit Report en 2009.

 

Actuellement, environ 3000 greffes sont réalisées chaque année. Ainsi, la greffe de sang de cordon est devenue un standard médical.

En savoir plus

Certains traitements du cancer peuvent causer une diminution de la fertilité, voire une stérilité. Selon les différents cas de figures, il serait judicieux d’envisager une prise en charge spécifique de préservation de la fertilité pour les patients atteints de cancer.

En savoir plus

Un couple sur 7 souffrira d’infertilité ou aura une fertilité diminuée. Dans 40% des cas, l’homme est responsable du problème de fertilité, dans 40% c’est la femme et dans 20% des cas, il y a une combinaison des deux.

En savoir plus

En Amérique du Nord 15% des couples sont infertiles. Au sein de ce groupe une anomalie est trouvée chez l’homme dans 30% des cas et chez chacun des partenaires dans 20% des cas. Ainsi un facteur masculin est retrouvé chez près de la moitié des couples infertiles.

En savoir plus

Le syndrome des ovaires polykystiques est un état de dysfonction ovulatoire multi folliculaire. Il existe une inhibition de la progression des follicules vers le follicule dominant, amenant à l’arrêt de la maturation et à l’accumulation de follicules sélectionnables.

 

Cette affection responsable de la majorité des infertilités liées à un trouble de l’ovulation a fait récemment l’objet d’un consensus international.

En savoir plus

Les anomalies chromosomiques sont une cause importante de mortalité périnatale et morbidité infantile. À une incidence d’environ 1/700, la trisomie 21 (Syndrome de Down) est de loin l’anomalie la plus fréquente. Ces enfants, dont le quotient intellectuel moyen est d’environ 40, ont un risque élevé de démence (45-100%).

En savoir plus

JTA2017